Centre technique municipal de Saint Martin en Haut (69)

- Lieu : Saint Martin en Haut (69)

- Programme : Construction d'un centre technique municipal

- Maître d'ouvrage : Direction Régionale de l'Environnement de l'Aménagement et du Logement d'Auvergne 

- Maîtrise d'oeuvre : architecte mandataire : Atelier David Fargette, BET Structure : ICOBA RABEISEN, BET Fluides : GBA énergie, économiste : GBA éco, BET VRD : B Ingénierie

- Coût : 1 790 000€ HT

- Surface de plancher : 1 170 m²

- Livraison : Concours perdu

Situé sur le chemin rural N°8, à proximité du centre technique départemental, le terrain offre une vue imprenable sur la commune. Le paysage est vallonné. Les constructions ont suivi les courbes montagneuses, ce qui donne au village des perspectives uniques. Fort de ce caractère le site présente une dénivellation importante selon un axe Sud-Ouest / Nord - Est. Le site visible depuis le chemin rural n°8 et depuis la route départementale, nous donne deux perceptions différentes du paysage.

Le programme propose une organisation suivant une marche en avant avec une entrée et une sortie du site à des altimétries différentes. Cette proposition permet de s’intégrer au mieux dans la pente du site. L’élargissement du chemin rural n°8 donne un accès plus aisé au centre technique municipal. Le projet s’implante sur deux plateformes haute et basse pour suivre les courbes de niveaux. L’orientation du bâtiment est donnée par le maillage existant et notamment le centre technique départemental. Suivant un axe Sud-Ouest / Nord-Est, le projet est parallèle aux courbes de niveaux et limite ainsi les terrassements. Pour désenclaver la parcelle 902, une voirie contourne le projet. Son utilité est double. Tout d’abords, cette voirie permet d’anticiper les aménagements futurs et les mutations urbaines. Et elle donne un accès plus technique à la mezzanine du garage. Dans une démarche environnementale et d’économie globale, le projet se veut compact et dense. L’association des différentes entités dans un volume bâti dense en utilisant la topographie, limite les terrassements et l’étalement sur le site. En réalisant un bâtiment compact nous réduisons d’une part les déperditions par les parois extérieures et d’autres parts, la quantité de matériaux utilisés pour la construction. La disposition des locaux en liaison directe les uns avec les autres crée une cour de manœuvre fermée, protégée des intempéries. En effet, orientée au Sud, l’aire de manœuvre donne un accès direct aux différents espaces de stockages en se protégeant du froid venant du Nord.

Visible depuis le chemin rural n°8, la volumétrie est simple et donne des points de repère dans le site. L’échelle est progressive pour appréhender une architecture à taille humaine. En premier plan, les locaux du personnels avec de larges ouvertures sur le paysage sont en porte à faux sur les locaux pour l’association de chasse. Le garage des véhicules avec sa volumétrie plus imposante s’implante en arrière plan. Depuis la route départementale 122, ou les bâtiments de l’APF, le projet se découvre par sa toiture. Dans une démarche environnementale et paysagère, nous avons souhaité réaliser un maximum de surface perméable. La réalisation de toiture végétalisée permet d’absorber une grande quantité d’eau pluviale et limiter les surcharges dans le bassin de rétention.

Les avantages sont multiples:
- Un impact écologique en améliorant la qualité de l’air et les déperditions thermiques.
- Un impact économique en augmentant la durée de vie des matériaux qui composent
le toit.
- Un impact acoustique, les végétaux et les substrats absorbent les ondes sonores.
A l’image du village de St Martin en haut, nous avons souhaité donner à cette toiture une perspective unique et dynamique. Ainsi la surface plane des toitures est entrecoupée par de multiples sheds disposés de façon aléatoires. Ce système constructif a l’avantage de répondre à deux enjeux forts du projet:
- L’apport de lumière naturelle au cœur du garage des véhicules.
- L’implantation de panneaux photovoltaïques au Sud
Vitrés au Nord par des panneaux polycarbonates, les sheds donnent une lumière constante et uniforme sur l’ensemble des locaux. On évite ainsi les surchauffes en été et les éblouissements. La disposition aléatoire des sheds est calculée pour limiter les ombres portées et garantir des performances pérennes de l’installation.

© Atelier David Fargette au Puy en Velay

  • Facebook App Icon